L'immobilisme du voyageur nocturne
L'immobilisme du voyageur nocturne partie 5 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ashmaël   
Jeudi, 17 Mai 2012 17:05

« Alors c'est fini. » Dit Daniel d'un ton soulagé, en regardant l'horizon alors que leur vaisseau filait a bonne allure sur les rails rouillés.

« Non, dit Johnny en souriant pour la première fois depuis longtemps, ce n'est que le commencement. »

Autre lieu, Autre temps.

 

 


Alors tu est encore la ? C'est étonnant.

Oui je sais je suis plutôt du genre mauvais père avec mes créations et pas très a l'écoute de tes attentes. D'un autre coté tu est plutôt silencieux. Quoi qu'il en soit, les choses pourraient revenir a la normale, quel que soit le sens de ce mot.

Mise à jour le Jeudi, 17 Mai 2012 17:31
 
L'immobilisme du voyageur nocturne partie 4 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ashmaël   
Mardi, 29 Novembre 2011 10:12

« Ce qui est terrible avec les gens qui cessent de fumer, c’est qu’ils remplacent tout de suite le tabac par la vantardise. »

Anonyme.


« Il est aussi absurde de pleurer sur le temps où on ne sera plus, qu'il le serait de déplorer celui où l'on n'était pas encore. »

Arthur Schopenhauer

Métaphysique de la mort


«  Lorsque le pot en bouillant déborde, il s'apaise lui même »

« les voyages améliorent les sages et empirent les sots »

« une mer calme n 'a jamais fait un bon marin »

Proverbes anglais

 

Mise à jour le Mardi, 29 Novembre 2011 11:07
 
L'immobilisme du voyageur nocturne partie 3 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ashmaël   
Mardi, 08 Novembre 2011 17:13

« Comment le Vent sait il dans quelle direction il doit souffler ?"

Stanislaw Jerzy Lec

Extrait des  Nouvelles pensées échevelées

« Qui promène son chien est au bout de laisse »

Serge Gainsbourg

« Les escaliers montent ou descendent selon le sens ou on les prend »

Jean ferra, Arianne

 

 


Calme. Reposé. Presque heureux. De quoi est ce que j'ai besoin de me plaindre. Je suis bien. Et putain ca me fait chier mis vous pouvez pas savoir. Le docteur il m'a dit que si mon taux d'acide gastrique descendait trop bah je pourrait peut être en mourir. Je crois qu'en fait c'est plus ou moins lié au fait qu'il a tellement de choses qui me révoltent, me dégoutent, me donnent envie de planter des clous rouillés chauffés a blanc sous les ongles de tout un tas de personnes et de vendre les vidéos au reste.... Je saurait pas par ou commencer. Alors il se passe un genre d'effet de saturation. Je me détache de tout ca et je plane gentillement au dessus dans un état de quasi béatitude.

 

 

Mise à jour le Mardi, 08 Novembre 2011 18:07
 
L'immobilisme du voyageur nocturne Partie 2 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ashmaël   
Jeudi, 03 Novembre 2011 08:50

"Come on, squeal like a pig !"

Déliverance (John Boorman-1972)

"Buy the ticket, take the ride."

Hunter S. Thompson

Samedi soir. C'est drôle de constater la ritualisation qui gouverne nos vies. Boire des litres de vodka, remuer son gras de façon obscène sur de la merde sur cd, vomir sur des putes frigides, finir la nuit sur un banc de cellule de dégrisement ou dans un cocon de taule contre un platane, oui, mais le samedi soir seulement.

Mise à jour le Vendredi, 04 Novembre 2011 11:44
 
L'immobilisme du voyageur nocturne Partie 1 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Ashmaël   
Jeudi, 03 Novembre 2011 08:32

The most dangerous man to any government is the man who is able to think things out for himself, without regard to the prevailing superstitions and taboos. Almost inevitably he comes to the conclusion that the government he lives under is dishonest, insane and intolerable, and so, if he is romantic, he tries to change it. And even if he is not romantic personally he is very apt to spread discontent among those who are.

H.L. Mencken, Smart Set Magazine, Décembre 1919.

Au delà d'un titre pompeux et d'une citation qui peut l’être encore plus (le fait de citer pas la citation elle même), ne vous y trompez pas. Ici, je ne fait que me plaindre, jurer, pester, exposer mes pensées et états d'esprits avec mon langage.... particulier. Oui en fait c'est de l'exhibitionnisme virtuel.

Récemment j'ai arrêté de fumer, deux semaines. quelle putain de perte de temps. Au jugé, je crois que rien qu'en toussant je devrait reboucher tout les nids de poule entre le pouzin et privas. Et tu sais quoi? je m'en branle. Apres tout c'est moi qui ai choisit de me détruire le corps, je voit pas de raison de me priver de ce plaisir.

Mise à jour le Vendredi, 04 Novembre 2011 11:43